Tremplins ARVIVA : pour des initiatives durables dans le spectacle vivant !

L’association ARVIVA – Arts vivants, Arts durables amplifie son soutien aux acteur·ice·s du spectacle vivant avec les « Tremplins ARVIVA : pour des initiatives durables dans le spectacle vivant ! ».

L’ambition est double : encourager les initiatives de réduction de l’empreinte environnementale et les faire connaître au sein de la filière du spectacle vivant pour favoriser l’envie d’agir.

Vous êtes une structure titulaire de la licence d’entrepreneur·euse du spectacle, vous avez des projets favorisant la transformation écologique dans le spectacle vivant, vous concevez et mettez en œuvre une approche nouvelle en terme d’éco-responsabilité dans la production, la création et/ou la diffusion d’un projet artistique ou culturel, et vous souhaitez bénéficier du soutien d’un réseau de professionnel·le·s, ces tremplins sont pour vous !

Les lauréat·e·s des « Tremplins ARVIVA : pour des initiatives durables dans le spectacle vivant ! » bénéficieront d’une aide financière et d’un accompagnement dédié à leur projet. La dotation globale est de 20 000 € qui sera répartie entre les lauréat·e·s.

Un jury indépendant constitué de personnalités compétentes dans les domaines de la transformation écologique et du spectacle vivant examinera l’ensemble des candidatures.

Les candidatures pourront être adressées du 4 avril au 1er juillet 2022 à 16h et les lauréat·e·s seront connu·e·s fin octobre.

A tout moment, vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante: tremplins@arviva.org

Les projets lauréats

VISIOPHARES – PAR L’ASSOCIATION CROCO FUMÉ

Porté par l’association Croco Fumé, en collaboration avec le collectif Oyé, le projet vise à récupérer et détourner de vieux rétro-projecteurs pour créer des visuels reprenant les procédés numériques de façon analogique. Capable de projeter 12,000 lumens tout en ne consommant que 100 W, ces projecteurs appelés « Visiophares » seront peu coûteux et faciles à construire grâce à un partage open source de plans et tutoriels vidéos.

RESSAC – PAR LA COMPAGNIE MANGE NUAGE

La compagnie Mange Nuage propose un spectacle de cirque sur un catamaran transformé en scène mobile, qui se déplace à la voile et au gré des conditions météorologiques, rencontrant le public dans les ports et sur les plages.

Le spectacle s’inscrit dans le cadre d’un projet « Arts et Sciences » qui mobilise des approches de médiation artistique et scientifique autour de la question du littoral et du lien entre humain et nature, réunissant la compagnie Mange Nuage, Sète Agglopole Méditerranée et l’université de Montpellier.

TOURNÉE SLOW FEST 2023 – PAR LE COLLECTIF SLOW FEST

Pour accompagner l’émergence de projets culturels en mobilité douce, Slowfest expérimente en septembre 2023 en Nouvelle-Aquitaine une tournée régionale bas carbone. Le projet mobilisera les lieux et les collectivités autour d’un festival itinérant en mobilité douce et en autonomie énergétique, dont le mode opératoire pourra être répliqué sur d’autres territoires grâce à une boite à outils partagée en open source.

L’ODYSSÉE DE L’EAU – PAR LE COLLECTIF IO

L’Odyssée de l’eau est un projet transversal émanant de la création d’un opéra sur la question de la préservation de la ressource en eau. L’éco-responsabilité est au centre de la conception : nombre de personnes au plateau et en tournée, scénographie durable, textiles de seconde main, colorants naturels… De nombreuses actions sont associées au spectacle : mobilité à faible carbone des spectateurs, conférences thématiques, ateliers auprès des habitants sur la thématique de l’eau. Le projet est porté par le Collectif Io, en coproduction avec les Opéras de Reims, Metz et Clermont.

Coup de projecteur du jury

En plus des projets lauréats, le jury a souhaité attirer l’attention sur la démarche d’un projet en particulier avec un prix spécial « Coup de projecteur ».

LE QUARTZ EN TRANSITION – PAR LA SCÈNE NATIONALE DU QUARTZ

Le Quartz, Scène Nationale de Brest, place les enjeux environnementaux et sociétaux au coeur de son projet 2022-2025. Accompagné par le collectif les Augures, la structure élabore un plan d’actions sur le long terme et sensibilise les équipes comme les publics.

Ce plan d’action sera précédé d’une période de diagnostic et sera co-construit avec les équipes du Quartz.

Un bel exemple de plan d’action à 360° qui embarque toutes les parties prenantes en amont pour repenser les métiers qui vont vivre un lieu.

Composition du jury

PALOMA MORITZ -Présidente du jury : Responsable écologie et journaliste – Blast

NICOLAS MARC : Editeur -La Scène / Organisateur -Les BIS -Biennales Internationales du Spectacle 

VALERIE MARTIN : Cheffe du service Mobilisation Citoyenne et Médias -ADEME 

THOMAS ROMEO : Artiste de cirque – Compagnie Être Re/ Adhérent ARVIVA

ISABELLE ROUX & JEAN CAILLEAU : Chargée de mission arts de la rue, cirque, marionnettes, jeune public -Région Île-de-France & Chef de service adjoint du spectacle vivant -Région Île-de-France 

GWENDOLENN SHARP : Fondatrice – The Green Room

NICOLAS VERGNEAU : Chargé de mission pour la politique des résidences, des tiers-lieux de création, et pour les programmes transversaux de soutien à la création / Co-pilote du groupe de travail «Défis environnementaux» -Ministère la Culture -DGCA

CLAIRE VISENTINI : Directrice du mécénat -Groupe Caisse des Dépôts

Avec le soutien du mécénat de la Caisse des Dépôts

FAQ

Une édition 2022 d’un festival, qui se termine en juillet est-elle éligible ?

Un projet déjà réalisé avant octobre 2022 n’est pas éligible aux Tremplins ARVIVA (même si le budget n’est pas clôturé). La demande doit être déposée pour l’édition 2023. « L’action, dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie, est en cours de réalisation ou à venir. Elle ne doit pas être terminée au moment de la réunion du jury (octobre 2022). »

Quelle est la date limite pour le début du projet ?

Il n’y a pas de date limite de début du projet. « L’action, dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie, est en cours de réalisation ou à venir. »

Est-ce que la réalisation d’un prototype est éligible ?

Oui : « L’action, objet de la candidature, peut se situer dans la phase de conception (…) ou de mise en œuvre du projet (…) »

Le dépôt d’un projet de rénovation de salle de spectacle, porté par une collectivité, avec un budget important, est-il éligible ?

Le projet peut être déposé. Néanmoins, sur un budget important, « l’effet levier de l’aide apportée par les Tremplins ARVIVA » est limité, et il est conseillé de déposer une action spécifique au sein du projet global

L’action doit être déposée par « Toute personne morale (de droit privé ou public) ayant son siège social en France métropolitaine ou d’outre-mer, titulaire d’une licence d’entrepreneur·euse·s du spectacle à jour au moment du dépôt du dossier de candidature. ». Si la collectivité est détentrice de la licence, elle peut déposer le dossier. Autrement, c’est une structure détentrice de la licence qui devra déposer le dossier.

Quels sont les critères qualitatifs en termes de réduction d’empreinte environnementale ?

Il n’y a pas de méthode conseillée concernant l’évaluation. Un des critères d’appréciation étant « La capacité de réduction de l’empreinte environnementale », il est conseillé d’évaluer l’empreinte environnementale du projet.

Combien de lauréat·e·s seront choisis à l’issu des tremplins ?

Leur nombre n’est pas défini à l’avance. Les Tremplins ARVIVA visent à soutenir plusieurs projets à hauteur de leurs besoins. La dotation globale dédiée aux «Tremplins ARVIVA : pour des initiatives durables dans le spectacle vivant !» est de 20 000 €. Elle sera répartie entre les lauréat·e·s. »

Un projet de sensibilisation du public à la mobilité bas carbone est-il éligible ?

Oui : « la capacité du projet à sensibiliser du public » est un critère complémentaire d’appréciation des candidatures, mais le projet sera prioritairement apprécié par rapport aux critères principaux d’appréciation, comme « La capacité de réduction de l’empreinte environnementale »

Les documents de formalisation de partenariats doivent-ils inclure les devis des partenaires qui participent à l’action présentée pour les Tremplins ?

Effectivement, le dossier de candidature doit comprendre « Le ou les document·s de formalisation des partenariats (lettre d’engagement, contrat de coproduction, contrat de cession, etc.) ». Un devis peut être ajouté au dossier et comptera comme un moyen de formalisation d’un partenariat.